La famille et les amis enterrent le corps à Galeana, Nuevo Leon.

Cet après-midi, le reste de Debanhi Susana Escobar Bazaldúa est arrivé à la municipalité de Galeana, Nuevo León, où elle a été enterrée dans le cimetière de Barrio de Jalisco du village de Laguna de Labradores.

La famille, les amis, les collectifs féministes et les habitants du quartier ont gardé le cercueil de la jeune femme de 18 ans, qui est parti pour le cimetière de Barrio de Jalisco. où la crypte de la Famille Escobar Bazaldúaqui sera la dernière demeure de Debanhi.

Sur le chemin du cimetière, des dizaines de personnes ont été aperçues, vêtues de chemises blanches, portant des ballons blancs et violets, ainsi que des pancartes avec des légendes : « Debanhi, hermosa vuelta alto », « Ni una más », « Sus amigas no la cuidaron », « Justicia, ya no más », « Samuel renuncia, cuantas más ».

Vous pouvez également être intéressé par : Une vidéo des dernières minutes de vie de Debanhi a été divulguée.

Arrivée au cimetière de Barrio de Jalisco, Mario Escobar, le père de Debanhi, a remercié les personnes qui sont venues aux funérailles de son fils et a assuré qu’il recherchera justice à celui qui tombe.

Après avoir été enterré dans la crypte où reposeront les restes de Debanhi., un de ses amis lui a rendu hommage en jouant la chanson « Qué me alcance la vida » du groupe Sin Bandera.

À la fin de la chanson, le chanteur a déclaré : « Vous vivrez dans nos cœurs pour toujours », et a embrassé Mme Dolores, la mère de l’enfant. Debanhi.

Vous pouvez également lire : La CIDH confirme que Debanhi Escobar a été victime d’abus.

Le père de Dhebani s’exprime sur la tombe de sa fille après 13 jours de recherches.

« Nous sommes déchirés à l’intérieur, nos cœurs sont brisés. parce que nous avions tellement d’espoir en Dieu et en tous les gens dans lesquels Nous allions retrouver ma fille vivante. Nous ne l’avons pas fait, nous l’avons trouvée mais ils l’ont tuée, morte, battue, étouffée.. Nous sommes J’en ai marre de toute cette insécurité à Nuevo León.« .

« C’était à moi et à ma femme de faire partie de ce mouvement, parce qu’avant que cela ne se produise, le… Maria FernandaC’est pourquoi je le soutiens, nous ne sommes pas des gens d’argentNous sommes des gens humbles, des gens qui ne font de mal à personne », a-t-il déclaré.

« Le Bureau du Procureur veut faire une déclaration disant qu’il est mort de un coup sur la tête et c’est un mensongeIls l’ont battue, parce que nous l’avons vue, nous n’avions pas peur de la voir », a demandé le père.

Il a également assuré que « cela ne s’arrête pas là », cinq personnes ont été retrouvées vivantes, elles ont été retrouvées vivantes et il faut dire queNous avons besoin de plus d’agents comme ça. Nous avons besoin de plus de personnes empathiques qui sortent dans les rues et recherchent les personnes qui utilisent les protocoles.pas simplement en mettant des messages sur internet, car de cette façon, nous n’obtiendrons pas de soutien. J’avais le soutien, je l’ai et j’en ai profité.

L’enterrement de Debanhi

LE MIEUX DE PUB LE TÉLÉ PUB PUB LE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.