L’amie d’enfance de Debanhi Escobar lui dédie un message sur les réseaux sociaux pour lui dire au revoir – .

La mort de Debanhi Escobar a choqué le Mexique car elle a mis en lumière la violence et le climat d’insécurité auxquels les femmes sont exposées lorsqu’elles sortent dans la rue. Quelle que soit la raison, qu’il s’agisse d’une fête, du travail ou d’une promenade, nous ne pouvons pas le faire en toute sécurité.

Debanhi Escobar a perdu la vie à l’âge de 18 ans. Elle était étudiante en droit et avait sans aucun doute une vie devant elle, des rêves et des objectifs à atteindre. Depuis sa disparition, les deux jeunes femmes qui l’ont laissée avec le « contact de confiance » ont été montrées du doigt, mais d’autres récits de personnes proches de la jeune femme ont secoué les réseaux sociaux.

Comme indiqué par Infobae, Il y a quelques jours, une utilisatrice des réseaux sociaux, amie de la jeune femme depuis des années et qui n’était pas présente le jour de sa disparition, a partagé un message sur les réseaux sociaux dans lequel elle disait au revoir à son amie.

Le message indique que la jeune amie de Debanhi a le cœur brisé, qu’elles étaient amies depuis plus de 10 ans et que sa perte sera irremplaçable. Dans le même post, elle a partagé des photos d’eux depuis leur enfance jusqu’à aujourd’hui.

« J’ai le cœur brisé, la vie est très injuste, mon meilleur ami m’a été enlevé, je peux simplement dire que tu m’as appris le vrai sens de l’amitié, je me souviendrai toujours de toi avec ton immense joie que tu transmettais, Dieu m’a permis d’être ton ami pendant plus de dix ans, nous avions tant de projets ensemble, mais maintenant il ne me reste que tous les beaux moments que j’ai pu passer avec toi, je ne trouve pas les mots nécessaires pour transmettre tout ce que je ressens en ce moment. Debanhi je t’aime et je t’aimerai toute ma vie, aujourd’hui tu reposes au ciel et tu deviens un petit ange qui sera toujours avec moi, vole haut ma fille, à un moment donné nous nous retrouverons au royaume des cieux » (sic), lit-on dans le message.

Debanhi Escobar aurait été agressée par l’une des femmes qui l’ont vue en dernier.

Dans une interview avec Azucena Uresti, Mario Escobar a révélé que l’accusation lui a présenté plusieurs vidéos. L’une d’entre elles a été prise quelques instants avant la disparition de sa fille et… montre Debanhi ayant une confrontation avec un de ses amis.

Dans une des vidéos qu’elle a regardées, On peut voir un des amis de Debanhi lui tirer les cheveux alors qu’elle quitte la fête.

« Une des filles lui tire les cheveux avec une force brutale ».

Il a été victime d’abus

Le commissaire fédéral de la Commission internationale des droits de l’homme (CIDH), Omar Tamez a confirmé qu’il y avait l’abus sexuel. « Oui, il y a des abus sexuels, c’est un sujet délicat, mais nous allons le prendre pour acquis lors du deuxième examen », a déclaré Tamez ; l’ordre fédéral est déjà attendu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *